Accueil > Visualiser > Autographes > Fugue à trois parties

Fugue à trois parties
        

  • Gabriel PIERNE (1863-1937). Fugue à trois parties sur un sujet de Leborne.

  • BMT, Ms. 2642 (6)

  • Manuscrit autographe de la fin du XIX° ou du début du XX° siècle. Signature autographe du compositeur : « Gabriel Pierné 9 decembre ».Cette Fugue à trois parties n’est pas une œuvre, mais un exercice d’école. L’exercice d’écriture en question consiste à rédiger une fugue dans sa totalité à partir d’une mélodie donnée. Les quatre grandes ratures en travers de certaines portées ou soulignant certaines notes (à ne pas confondre avec les liaisons de notes qui, elles, sont dessinées horizontalement), ont été tracées par le professeur de Gabriel Pierné. Chose surprenante, ces « fautes » témoignent du style futur du compositeur ; et si ces caractéristiques esthétiques ne sont pas à leur place dans un exercice, elles font pourtant le sel des œuvres de Pierné.
 
Glossaire Crédits