Accueil > Interpréter > Ornementation baroque

   
  • « Nous écrivons une chose, et en jouons une autre », déclara François Couperin (1668-1733). De fait, au cours de l’âge baroque, la notation ne correspond pas tout à fait à l’exécution. Il existe un véritable code d’interprétation, écrit et parfois même théorisé, mais dont une partie n’est pas consignée dans les livres. La pratique instrumentale de l’époque voulait que des notes ornementales viennent s’ajouter tout au long d’une mélodie. De plus, l’accompagnement d’une mélodie pouvait être improvisé, moyennant toutefois des indications données par le compositeur…

  • KUNC, Aymé (1877-1958). Quatuors à cordes, par le Quatuor Gaudeamus (Ensemble Ricercata de Paris), M10, 2000.]

 
Glossaire Crédits