Accueil > Noter > Histoire des notations musicales 2 > Madrigaux

Madrigaux
              
  • Philippe de Monte (1521-1603). [Recueil de madrigaux à 4, 5, 6 et 7 voix], Alto di Filippo de Monte (…), Vinegia, appresso l'herede di Girolamo Scotto, 1580-1586.

  • BMT, Rés. Mus. Cons. 903 (1-11)

  • Tout comme c’est le cas pour le Secundus liber cum quinque vocibus (voir page précédente), des paroles figurent sous les portées. A une note correspond au moins une syllabe. En revanche, une syllabe peut être chantée sur plusieurs notes. Cela se traduit, sur la partition, par des blancs dans le texte qui signifient non pas qu’il n’y a plus de mots à chanter, mais qu’il faut tenir la dernière syllabe jusqu’à la suivante.
  • A noter que les doubles barres en bas des pages 4 et 5 ne sont pas des barres de mesure, mais des barres de fin, lesquelles signalent qu’une pièce musicale est terminée.

  • Philippe de Monte (1521-1603). O Dolorosa gioia, par le Concerto Italiano, sous la direction de Rinaldo Alessandrini, [s.l.], Opus 111, 2000.
     
 
Glossaire Crédits