Accueil > Noter > Techniques de reproduction de l'écrit musical > Psyché

Psyché
             
  • Jean-Baptiste LULLY (1623-1687). Psyché, tragédie mise en musique par Monsieur de Lully (…), [s.d.].
  • BMT, Rés. Mus. Cons. 22 (Manuscrit)

  • Jean-Baptiste LULLY (1623-1687). Psyché, tragédie (…), imprimée pour la première fois, Œuvre VIII (…), Paris, Ballard, 1720.
  • BMT, Rés. Mus. Cons. 20 (Imprimé)

  • Quelles que soient les techniques utilisées, l’impression de la musique est mal commode. Certaines typographies consistent en une simple transposition des techniques utilisées pour le livre ordinaire. L’édition du Psyché de Lully présentée ici, et qui côtoie une copie manuscrite de la main de Philidor (copiste attitré de Jean-Baptiste Lully), en est un exemple. Des caractères mobiles portant le dessin d’une note ou d’un silence et enchâssés dans un segment de portée sont juxtaposés les uns aux autres. Le résultat est, somme toute, assez décevant : les lignes des portées apparaissent en pointillé et les écarts entre les valeurs courtes et égales sont identiques, d’où une lecture difficile.

  • Les divertissements de Versailles : grandes scènes lyriques. Psyché. Prélude pour les trompettes, par les Arts florissants, sous la direction de William Christie, [s.l.], Warner Music, 2002.
 
Glossaire Crédits