Accueil > Interpréter > Parties séparées > Phaeton

Phaeton
              
  • Jean-Baptiste LULLY (1632-1687). Phaëton, tragédie, Amsterdam, Chez Michel Charles Le Cene, [17.. ]. Partition.

  • BMT, Cons. 32

  • Alors qu’aux alentours du XVII° siècle s’opère une révolution dans le langage musical, on commence à penser la musique verticalement. De fait, comme les musiciens considèrent désormais que les rencontres harmoniques entre les différentes voix doivent être prises en compte tant dans la composition que dans l’interprétation, ils trouvent l’idée de la partition sur laquelle les différentes voix s’écrivent les unes sous les autres.
  • Bien que cette nouvelle disposition devienne la norme, les parties séparées ne disparaissent pas pour autant. Elles gardent tout leur intérêt parce ce qu’un instrumentiste, lorsqu’il joue, n’a pas besoin des portées des autres musiciens du groupe. Il existe donc conjointement les parties séparées servant à l’interprétation de la musique, et la partition permettant d’avoir une vue complète de l’œuvre.

  • Phaëton. Acte 3. Scène 5, Scène 6, par l’Ensemble des Musiciens du Louvre et l’Ensemble vocal Sagittarius, sous la direction de Marc Minkowski, Paris, Erato, 1994.
     
 
Glossaire Crédits